Centrale solaire citoyenne

SOLEIL EN BEAUJOLAIS

L’origine

Un groupe d’une trentaine de citoyens s’est emparé de la proposition de la Communauté de Communes Saône-Beaujolais (CCSB) de faire émerger une centrale solaire citoyenne sur son territoire. Après quatre réunions publiques, une soirée de lancement et une demi-journée de formation organisées par la CCSB, le collectif se lance dans l’aventure avec l’appui de l’association CoopaWatt.

L’objectif de cette structure sera l’installation de petites et moyennes centrales photovoltaïques sur les toits pouvant les recevoir.

Qu’est qu’un projet de centrale solaire citoyenne ?

Des personnes, des collectivités et des associations initiatrices du projet constituent une société locale de production sous forme coopérative. Elle finance (avec généralement de l’emprunt) les installations photovoltaïques, dont elle devient donc propriétaire, et loue les toitures d’implantation à leurs propriétaires publics ou privés.

Elle exploite les installations et vend à un fournisseur l’électricité produite qui est injectée sur le réseau. Chaque année en assemblée générale l’affectation des bénéfices est décidée : rémunération des parts, investissement dans de nouvelles centrales, etc.

Comment ça marche

Les toits équipés de capteurs solaires seront loués à leur propriétaire et la coopérative se chargera de l’installation et du raccordement au réseau à qui l’électricité produite sera vendue. L’assurance de l’installation est prise par la coopérative.

Cette location doit en principe durer 20 ans. Passé ce délai l’exploitation des panneaux peut être transférée gracieusement au propriétaire s’il le souhaite, car la centrale est productive plus longtemps, ou bien un nouveau bail est signé, sinon l’installation est démantelée.

Nous sommes pour l’instant à la recherche de toits exposés sud (ou proche de l’orientation sud) et d’une surface conséquente (60 m2, sans amiante).

Si le propriétaire donne son accord de principe la coopérative procèdera à l’étude technique du site pour établir la faisabilité du projet : solidité suffisante de la charpente, possibilité de raccordement au réseau, orientation du bâtiment, absence d’obstacles aux rayons lumineux, etc.

Comment participer au projet ?

  • Rejoindre le collectif « Soleil en Beaujolais » pour apporter votre énergie et vos compétences
  • Mettre à disposition un toit (qui sera loué à un prix symbolique) : orienté de préférence sud, sud-est, sud-ouest, minimum 60 m2
  • Investir financièrement dans la nouvelle société (à partir de 100€, valeur  fixée pour une action qui sera rémunérée)
  • En parler autour de soi : faire connaître ce projet à vos voisins, famille, amis, entreprise, etc.

Pour toute information sur le projet