Énergie et CO2

Le réchauffement climatique – épisode 2

Poursuivons nos investigations…

Après avoir résumé de façon succincte mais explicite les conclusions du dernier rapport du Giec, dans notre épisode 1, il convient maintenant de se pencher un peu sur le problème de la production de ces gaz à effet de serre (GES) qui vont nous pourrir la vie dans les années à venir.

Tout repose en fait sur cette énergie que nous consommons sous différentes formes et qui a permis cette extraordinaire amélioration de notre niveau de vie et de confort depuis environ deux siècles.

Alors, pas d’hésitation, profitez de votre confinement à la maison pour consulter l’épisode 2 de notre revue sur le climat intitulé : Énergie et CO2

N’hésitez surtout pas à nous faire part de vos réactions et de vos interrogations en écrivant à notre adresse : accueil@lapierredesaintmartin.org. Nous y répondrons de notre mieux et partagerons vos interrogations…

Dernière minute

Pour ceux que la nature intéresse, nous avons le plaisir de vous informer que le cours de botanique en ligne « La bota à la maison«  destiné à tout public désirant s’initier à la connaissance et la reconnaissance des plantes vient d’ouvrir ses pages sur Internet : « La bota chez soi » . Profiter de ce temps pour découvrir un monde plein de surprises… et restez bien chez vous !

Les quatre épisodes

Épisode 1Que dit le Giec ? : nous résumons ici les principales conclusions du rapport 2018 du Groupe d’expert international d’étude du climat.

Épisode 2Energie et CO2 : toutes les énergies ne se valent pas et il faut avoir connaissance des ordres de grandeur pour agir de façon appropriée.

Épisode 3Quel modèle de société ? : (à venir) il s’agit de mettre en perspective la nécessité de réduire notre consommation énergétique en relation avec notre modèle de société.

Épisode 4 – Que pouvons nous faire localement : (à venir)  pas de solution miracle, car de nombreux choix dépendent de politiques qui nous échappent, mais on peut faire des choses utiles localement…

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Énergie et CO2

  1. admin dit :

    Je suis allé sur le lien « cause de mortalité en 2016 » en France, particulièrement édifiant
    A l’heure où tout le monde pense que la mortalité sera terrible. Voir que :
    – Le tabac provoque 70 000 morts
    – Obésité 50 000
    – L’alcoolisme 30 000
    – Et la pollution 10 000
    pose question…
    Compte tenu de la baisse de la pollution avec le confinement le bilan final sera peut être positif ?
    Une belle leçon pour comprendre ce qui nous reste à faire à l’avenir ..

    Roger Dailler

  2. admin dit :

    J’ai parcouru le rapport du Giec avec intérêt car il précise des points importants. Il fait le point des énergies connues à ce jour.

    Il y a une question qui n’est pas beaucoup évoquée dans tout ce qu’on peut entendre ou lire : dans l’histoire de l’humanité, il y eu découverte des énergies au fil des siècles. La dernière en date, mais qui est déjà vieille, ça été le nucléaire.

    Où en est la recherche d’une nouvelle énergie ?

    Raymond Savoye

    • admin dit :

      Merci pour ce message, ça fait toujours plaisir de voir que des personnes prennent le temps de lire les textes et y réfléchissent… (seul 10% des destinataires le font !)

      Ta question sur les sources d’énergie est d’importance. Malheureusement les pistes sont maigres…

      Nos sources d’énergies sont :
      – soit d’origine fossile, issues de l’accumulation sur de très longues périodes de l’énergie solaire (gaz, pétrole, charbon) et donc non renouvelables à notre échelle biologique (temps de retour de 5 à 500 millions d’années)
      – soit d’origine géologique renouvelable à notre échelle : le cas de la géothermie, mais très limitée en quantité et distribution,
      – soit d’origine renouvelable en provenance du flux solaire : énergie photovoltaïque et thermique, énergie éolienne, énergie de la biomasse
      – soit d’origine nucléaire : fission de l’atome dans les centrales (actuelles) ou fusion (ITER à Cadarache, très hypothétiques et à long terme)

      Je n’en connais pas d’autres… Notre environnement “oxydant” en raison de la présence d’oxygène depuis une très longue date à réduit à l’état d’oxydes tout ce qui est en surface, et donc dans l’incapacité d’en retirer la moindre énergie. On peut transgresser les lois humaines, mais pas celles de la thermodynamique !

      La seule énergie qui peut (au moins temporairement…) éviter un effondrement de nos sociétés, soit en raison du réchauffement qui rendra la terre invivable pour une part importante de l’humanité, soit à plus long terme par l’épuisement de nos ressource pétrolières, soit les deux en même temps, est le nucléaire. Car cette énergie est abondante et non carbonée. Les renouvelables sont très diluées et intermittentes ce qui rend leur usage limité et nécessite des ressources complémentaires pilotables (gaz, pétrole, charbon ou nucléaire).

      Quand au stockage des énergies intermittentes, il est très couteux et engendre de grosses pertes de rendement.

      Concernant la biomasse, on en a besoin pour se nourrir, même si des gains importants peuvent être obtenus en changeant nos pratiques agricoles et forestières.

      Pour le nucléaire, la question est plus politique que technique : il existe des pistes pour produire du nucléaire plus sûr et moins générateur de déchets que la filière PWR actuelle (déployée initialement pour produite du Plutonium militaire, rappelons le) : filières au Thorium, réacteurs à sels fondus, etc. en attendant l’avenir hypothétique de la fusion.

      A ce jour ce sont les chinois qui y travaillent le plus… Espérons que dans 20 ou 30 ans on ne soit pas obligés de leur acheter les centrales dont nous aurons besoin pour relayer les nôtres en fin de vie…

      Pour l’heure le sujet est tabou. Qui parle de nucléaire est immédiatement taxé d’antiécologie !

      Daniel Mathieu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *