Actualités – 11 août 2020

Du coté des élus…

Dans sa dernière lettre aux habitants, le maire de Vauxrenard nous présente  la liste des élus au complet ainsi que le détail des commissions et de leurs attributions. Cette lettre est aussi accompagnée du compte rendu du premier conseil qui s’est tenu le 8 juin 2020.

Journées du patrimoine

L’association des amis du château d’Estours, à Crèches-sur-Saône, ouvre les portes de cet antique château du XIème siécle les 18 et 19 septembre. Au programme de ces journées, la découverte des douves, la forge, la vannerie, le tir à l’arc, la corderie, des chants et des jeux médiévaux… A ne pas manquer. Voir le programme.

Le château d’Estours

La canicule assèche tout…

L’épisode de canicule que nous affrontons cette année met à mal la nature autant que les hommes. Qu’en sera-t-il dans quelques années si cela continue ? Les scientifiques sont formels, seules nos économies en énergie fossile et en biens de consommation peuvent ralentir le phénomène… ainsi que la forêt ! En effet les arbres constituent la seule ressource naturelle susceptible de « pomper » le CO2 en quantité significative et stabiliser le climat à l’échelle planétaire. Or, quand la forêt ne brûle pas, où du moins pas encore, comme chez nous, on n’hésite pas à la raser. Sur ce point également, les scientifiques sont formels : les coupes rases devraient être interdites (comme en Slovénie, Suisse) ou du moins très fortement réglementées (Allemagne, Lituanie…). Leur impact sur le climat est désastreux : relargage immédiat important de CO2, réduction de l’humidité ambiante, pertes en eau par ruissellement… sans compter les problèmes liés à l’évolution des sols, à l’environnement et la biodiversité.

A titre d’exemple, pour le chantier que nous avons étudié au lieu dit « Le Tronc », à Vauxrenard, sur une douzaine d’ha de coupe à blanc, le CO2 émis se chiffre aux environs de 250 à 500 tonnes par ha (la fourchette est large, mais réaliste. Elle intègre le bois enlevé, le bois résiduel et les racines qui vont pourrir sur place), soit de 3.000 à 6.000 tonnes de CO2 relarguées au total sur la coupe, ce qui est considérable ! Cela met à mal tous les efforts faits par d’autres pour économiser l’énergie ou utiliser les énergies alternatives.

Aussi, nous invitons tous nos lecteurs à bien réfléchir avant de vendre le contenu de leurs parcelles de forêt au premier marchand de bois venu qui leur fera une offre de coupe à blanc pour du « bois énergie » sous le prétexte que celle-ci est renouvelable… mais seulement au bout d’un demi-siècle ! Bien trop tard, nous aurons « cuit » d’ici là… Quant aux Douglas plantés en remplacement, ils ont peu de chance d’arriver à maturité, car il est vraisemblable que tempêtes et sécheresses les auront décimé avant.

Cependant des gestions intelligentes de la forêt existent. Voir pour cela les excellents documentaires de la chaîne ARTE, cet article de la revue Canopée ou ce rapport sur la gestion forestière et le changement climatique.

Promenade d’été en Bretagne intérieure

En cheminant dans les Côtes d’Armor dans la région de Saint Brieuc, nous avons eu le bonheur de nous arrêter le temps d’une pause dans le petit village de Trémargat. Moins de 200 habitants, un terrain pauvre mais 15 exploitations agricoles, des artisans, un restaurant, un café et une épicerie associative ! Une société civile immobilière (SCI) communale qui gère le foncier au bénéfice des agriculteurs, une gestion communale totalement collaborative… Tout cela valait bien un petit détour… Pour les curieux qui veulent s’imprégner de cette ambiance peu commune, voici une série de vidéos qui vous en diront plus, de la parole même des habitants. Une belle source d’inspiration pour nos petits villages…

Désormais, abonnez-vous à notre toute nouvelle page Facebook et partagez avec vos amis : https://www.facebook.com/cpsm.vauxrenard/

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *